Des articles

Un complexe de presses à huile du XIIe siècle dans la ville croisée d'Arsur (Apollonia-Arsuf) et l'industrie de l'huile d'olive dans le royaume latin de Jérusalem

Un complexe de presses à huile du XIIe siècle dans la ville croisée d'Arsur (Apollonia-Arsuf) et l'industrie de l'huile d'olive dans le royaume latin de Jérusalem


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Un complexe de presses à huile du XIIe siècle dans la ville croisée d'Arsur (Apollonia-Arsuf) et l'industrie de l'huile d'olive dans le royaume latin de Jérusalem

Par Etan Ayalon, Oren Tal et Elisabeth Yehuda

Journal of Eastern Mediterranean Archaeology and Heritage Studies, Vol.1: 4 (2013)

Résumé: Cet article documente une presse à huile découverte dans la partie sud de la ville croisée d'Arsur (zone E), datant du XIIe siècle de notre ère. À ce jour, aucun pressoir à olives de la période des Croisés, fouillé lors de fouilles scientifiques systématiques, n'a été publié dans son intégralité. L'article traite également de l'industrie de l'huile d'olive dans le royaume latin de Jérusalem sur la base des découvertes archéologiques disponibles publiées jusqu'à présent. Il comprend notre compréhension actuelle du développement de la technologie de production d'huile d'olive en Terre Sainte et le rôle de l'intermède des croisés comme pont entre les presses à huile byzantines à grande échelle et sophistiquées avec celles de l'industrie ottomane tardive (pré-moderne), qui étaient plus petits et plus simples.

Introduction: Apollonia-Arsuf, située sur la côte méditerranéenne d'Israël, à 17 km au nord de Jaffa (ancienne Joppé, au sud de Tel Aviv) et à 34 km au sud de Césarée, a été fouillée en continu au cours des 35 dernières années. Autrefois un village côtier modeste, Apollonia-Arsuf est devenu le centre urbain du sud de la plaine de Sharon dès la période perse (fin du VIe siècle avant notre ère) jusqu'à la période des Croisés (jusqu'au milieu du XIIIe siècle).

L’histoire de l’occupation du site pendant la période des Croisés est relativement bien couverte dans les sources historiques (Roll 1999: 11–18). La ville a été conquise par Baldwin I de Jérusalem et son armée en 1101 CE et incorporée dans le domaine royal. Plusieurs décennies plus tard, Arsur devint le siège d'une seigneurie féodale indépendante qui s'étendait sur le sud de la plaine de Sharon. Son premier seigneur connu était Johannes de Arsur, un proche allié et partisan du roi Amaury I (1163–1173 CE). En tant que colonie franque importante habitée par des croisés, des colons et des pèlerins, elle possédait sa propre cour bourgeoise. En 1187 de notre ère, Arsur fut brièvement occupée par les forces de Saladin, mais fut reconquise par les croisés pendant la troisième croisade après la bataille d'Arsuf, dans laquelle Richard I («le cœur de lion»), roi d'Angleterre, dirigea personnellement la victoire sur Saladin le 7 septembre 1191 CE. En 1207 de notre ère, Jean d'Ibelin, le «vieux» seigneur de Beyrouth, épousa Melisende d'Arsur et devint seigneur d'Arsur. Jean II d'Arsur, l'un de ses plus jeunes fils, hérita de la seigneurie en 1236 de notre ère. Il reconstruisit les murs de la ville et construisit un château concentrique en 1241 de notre ère dans sa partie nord-ouest.


Voir la vidéo: Lévolution de la population au Moyen Age (Mai 2022).