Des articles

Pénitence et le déménagement de Peter Abelard

Pénitence et le déménagement de Peter Abelard



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Pénitence et déménagement de Peter Abelard

Kevin A. McMahon (Collège Saint Anselm)

Le Journal de Saint Anselme, 6.2 (printemps 2009)

Abstrait

Peter Abelard est peut-être mieux connu pour avoir pris le rôle de maître dans les écoles au rang de célébrité. Pourtant dramatiquement publique que fût sa vie, les analyses qu'il développe dans son commentaire sur la lettre aux Romains (vers 1134) et dans l'Ethica (vers 1138) de l'action morale, de l'efficacité sacramentelle, voire de l'expiation, sont centrées sur la subjectivité intérieure. . La justesse d’un acte est déterminée en premier lieu par l’intention de l’agent, et finalement par celle de Dieu. Les sacrements, tels que le baptême et la pénitence, représentent ce que Dieu accomplit à travers sa relation avec le destinataire, indépendamment des actions elles-mêmes ou de l'œuvre du prêtre. De plus, tout comme le péché implique un détournement de Dieu, notre rédemption consiste en l'amour suscité en nous par le sacrifice de son Fils. Tout cela montre la capacité d’Abélard pour la nuance analytique; mais il préfigure aussi le changement qui divisera la théologie chrétienne au seizième siècle.

Parmi les nombreuses personnalités du XIIe siècle dont la renommée en leur temps a atteint la nôtre, des personnalités comme Thomas Becket, Frederick Barbarossa et Bernard de Clairvaux, il n'y en a pas un dont la renommée a dépassé celle de Maître Peter Abelard et aucune figure plus publique. En effet, la célébrité était quelque chose qu'Abélard convoitait, quelque chose qu'il a construit consciemment. C'est pour la gloire, nous raconte-t-il dans son Histoire de mes calamités, qu'il a d'abord pris les armes et est entré dans les listes de dialectiques; et, ayant vaincu tous les venus en cela, il entreprit alors le défi encore plus noble de la théologie. C’était une blessure, écrit-il, bien plus grave que ce qu’il avait reçu des mains de l’oncle de Héloïse, Fulbert, quand il fut forcé de brûler publiquement son livre, De l’unité et de la trinité de Dieu, au conseil de Soissons. Compte tenu de ce penchant pour la vie aux yeux du public, il est d’autant plus intéressant que la théologie d’Abélard est marquée par une emphase constante sur ce qui est privé.


Voir la vidéo: Guillaume IX dAquitaine: Farai un vers pos mi sonelh (Août 2022).