Des articles

Habitations et établissements médiévaux primitifs en Irlande, 400-1100 ap.

Habitations et établissements médiévaux primitifs en Irlande, 400-1100 ap.



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Premiers logements et établissements médiévaux en Irlande, 400-1100 ap.

Par Aidan O’Sullivan, Finbar McCormick, Lorcan Harney, Jonathan Kinsella et Thomas Kerr

Rapport du Projet d'archéologie médiévale précoce (EMAP) 4.2 (2010)

Introduction: L'archéologie des colonies au début du Moyen Âge domine totalement le registre des fouilles en Irlande, y compris les enclos des colonies, les complexes, les paysages et les sites ecclésiastiques. Pour cette raison, le projet d'archéologie médiévale précoce (EMAP) financé par l'INSTAR a axé ses recherches en 2009-2010 sur les habitations et les établissements (ayant précédemment fourni un examen de toutes les fouilles archéologiques du début du Moyen Âge en Irlande). En 2009, l'EMAP a préparé pour la première fois un index géographique de ce que nous considérerions comme les principales colonies et fouilles d'habitations du début du Moyen Âge en Irlande, en grande partie sur la base d'un examen détaillé de la base de données EMAP originale, 1930-2004; ce qui équivaut à un répertoire final (voir Vol II) de 241 établissements du début du Moyen Âge révélés par des fouilles archéologiques, 1930-2009. Le premier projet du Vol. Le répertoire géographique II a été achevé pour la première fois au cours d'une période de cinq mois entre juillet et décembre 2009 (Kerr et. Al. 2009) et a été édité et développé en 2010. En 2010, l'EMAP s'est appuyé davantage sur cette réalisation, pour rechercher et achever un vol. I texte interprétatif qui précéderait le répertoire du Vol II, fournissant ainsi une réflexion et une analyse de thèmes tels que les maisons et les bâtiments, l'organisation des enclos de peuplement, l'activité agricole et l'artisanat et l'industrie. Ce rapport en deux volumes, achevé en décembre 2010, représente sans doute la première compilation, analyse et discussion de l'archéologie des colonies au début du Moyen Âge en Irlande, révélée par des fouilles, 1930-2009.

La préparation de ce rapport EMAP a nécessité un travail considérable; rassembler des rapports de fouilles non publiés, examiner des monographies et des revues, rassembler des données et préparer de brèves synthèses de site. Entre juillet et août 2009, le personnel de l'EMAP a mené des recherches sur un grand nombre d'habitations et d'établissements médiévaux dans un large éventail de sources précédemment publiées (journaux, livres, etc.) et a également identifié des rapports non publiés qui se trouvaient au Service des monuments nationaux, DoEHLG, République d'Irlande et à l'Agence pour l'environnement d'Irlande du Nord (NIEA). Des contacts ont été pris avec le personnel de ces institutions et le personnel de l'EMAP a ensuite contacté les directeurs de site et les entreprises par courrier électronique, lettre et téléphone pour demander l'autorisation de lire les rapports non publiés détenus dans le NMS / NIEA et d'utiliser ces rapports dans la recherche de l'EMAP. Il est frappant que malgré un ralentissement économique sévère à la fin de 2009 et 2010, tous les directeurs de site et entreprises contactés ont énormément soutenu le projet et tous les directeurs de site contactés ont donné toutes les autorisations nécessaires pour consulter les rapports - une mesure de l'engagement de la profession en matière de diffusion et de recherche. . Dans quelques cas, il a été impossible de localiser ou de contacter les directeurs de site (souvent en raison de licenciements de personnel dans de nombreuses entreprises). Dans de tels cas, les chercheurs EMAP ont utilisé les brefs résumés déjà publiés dans excavations.ie ou dans d'autres publications. Entre août et novembre 2009, le personnel de l'EMAP a ensuite utilisé ces rapports non publiés pour préparer de brèves descriptions de sites pour ce répertoire. et aussi un examen de publications et de rapports supplémentaires, ainsi que des connaissances et recherches personnelles des membres de l’EMAP (par exemple, Kerr sur l’Ulster, Kinsella sur les projets de la NRA, O’Sullivan sur les crannogs, etc.). Chaque membre de l'EMAP s'est vu confier la responsabilité de la préparation de chaque résumé de site, en grande partie comté par comté, afin de maximiser l'efficacité et la production de rapports. Travaillant sous la direction des chercheurs principaux du projet, le Dr Aidan O'Sullivan et le Dr Finbar McCormick, le Dr Thomas Kerr de QUB a agi en tant que coordinateur au jour le jour de la préparation des résumés de site, assurant un contrôle étroit des versions. (par exemple, désignation des «meilleurs exemplaires») et respect des calendriers du projet. Celles-ci ont ensuite nécessité une révision préliminaire, tandis que les plans du site, les coupes transversales et d'autres illustrations clés ont été numérisés à partir de livres, de documents et de rapports non publiés et insérés aux endroits appropriés dans le répertoire géographique. En 2010, l'EMAP a obtenu un financement supplémentaire du programme INSTAR et, entre juillet et août 2010, le personnel d'EMAP s'est d'abord concentré sur la compilation et la réécriture d'un petit nombre de descriptions de sites supplémentaires pour le répertoire géographique (Vol. II). Au total, 13 résumés de sites supplémentaires ont été rédigés - et 3 sites réécrits - en 2010, portant le nombre total de sites décrits à 241 sites. La principale priorité entre août et novembre 2010 s'est ensuite déplacée vers la rédaction d'un rapport sur les habitations et les colonies de peuplement médiévales en Irlande, entre 400 et 1100 après JC. L'EMAP s'est concentré sur quatre domaines principaux: les maisons du début du Moyen Âge et d'autres activités industrielles sur les premières colonies du Moyen Âge. Ces chapitres comprennent une enquête sur le caractère physique, l'organisation sociale et économique, la chronologie et les biographies des établissements et de leurs activités domestiques, économiques, artisanales et industrielles. Il est à espérer que ce rapport et ce répertoire constitueront à terme la base d'un tome publié en deux volumes sur les habitations et les établissements du haut Moyen Âge en Irlande.

En conclusion, le rapport en deux volumes et le répertoire des habitations et établissements du haut Moyen Âge est déjà un rapport de recherche substantiel et très précieux et constitue une mise à jour significative et une expansion ambitieuse de la recherche EMAP existante sur les fouilles du début du Moyen Âge en Irlande. En eux-mêmes, les deux peuvent être considérés comme d'importantes ressources de recherche. Le volume que je rapporte offre la discussion la plus à jour sur les preuves mises au jour pour les habitations et les activités agricoles, artisanales et industrielles associées dans les premières colonies médiévales. Le répertoire du volume II est important car aucun document de ce type sur les sites de peuplement médiévaux fouillés n'a jamais été compilé auparavant (et également pour d'autres périodes avec moins de preuves ou de données archéologiques). Les deux ont maintenant été préparés à un projet de norme avancé pour soumission à l'INSTAR en décembre 2010, mais il est envisagé qu'avec un financement supplémentaire, ils puissent être édités et mis au niveau de publication en 2011. Nous espérons qu'un tel travail sera considéré comme un contribution clé aux pratiques d'habitation au début de l'Irlande médiévale.


Voir la vidéo: Ireland 2019 (Août 2022).