Des articles

Grottes de Longmen, Chine

Grottes de Longmen, Chine



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Chez Ancient Origins, nous croyons que l'un des domaines de connaissance les plus importants que nous pouvons poursuivre en tant qu'êtres humains est nos débuts. Et tandis que certaines personnes peuvent sembler satisfaites de l'histoire telle qu'elle est, notre point de vue est qu'il existe d'innombrables mystères, anomalies scientifiques et artefacts surprenants qui n'ont pas encore été découverts et expliqués.

L'objectif de Ancient Origins est de mettre en évidence les découvertes archéologiques récentes, les recherches universitaires et les preuves évaluées par des pairs, ainsi que d'offrir des points de vue et des explications alternatifs sur la science, l'archéologie, la mythologie, la religion et l'histoire du monde entier.

Nous sommes le seul site d'archéologie pop combinant la recherche scientifique avec des perspectives originales.

En réunissant les meilleurs experts et auteurs, ce site Web d'archéologie explore les civilisations perdues, examine les écrits sacrés, visite des lieux anciens, enquête sur les découvertes anciennes et questionne des événements mystérieux. Notre communauté ouverte se consacre à creuser les origines de notre espèce sur la planète Terre et à se demander où les découvertes pourraient nous mener. Nous cherchons à raconter l'histoire de nos débuts.


Bouddhisme 101 : dix bouddhas célèbres : d'où viennent-ils ce qu'ils représentent

Les visages de pierre d'Angkor Thom sont connus pour leur sérénité souriante. Mike Harrington / Getty Images

Il ne s'agit pas à proprement parler d'un seul bouddha, ce sont environ 200 visages qui décorent les tours du Bayon, un temple au Cambodge tout près du célèbre Angkor Wat. Le Bayon a probablement été construit à la fin du XIIe siècle.

Bien que les visages soient souvent supposés être du Bouddha, ils peuvent avoir été destinés à représenter le Bodhisattva Avalokiteshvara. Les érudits pensent qu'ils ont tous été fabriqués à l'effigie du roi Jayavarman VII (1181-1219), le monarque khmer qui a construit le complexe du temple d'Angkor Thom qui contient le temple Bayon et les nombreux visages.


Grottes de Longmen

Les Grottes de Longmen ou les grottes de Longmen près de Luoyang, en Chine, sont une série d'environ 2 000 grottes contenant plus de 100 000 statues bouddhistes sculptées dans la pierre, certaines datant du cinquième siècle.

Les grottes de Longmen ont été créées pendant le règne de la dynastie Wei du Nord vers 494 après JC. C'est à cette époque qu'ils ont déplacé leur capitale de Datong à Luoyang.

L'une des grottes de Longmen les mieux conservées est la grotte de la fleur de lotus, tandis que l'un des sites les plus impressionnants est la statue de 56 pieds du Bouddha Vairocana, avec son sourire mystérieux. L'incroyable collection de statues des grottes de Longmen s'est enrichie au fil des siècles, notamment par la dynastie Sui et la dynastie Tang.

La grotte des dix mille bouddhas est également un membre célèbre des grottes de Longmen, probablement construites vers 680 après JC pendant la dynastie Tang et abritant, comme son nom l'indique, de nombreuses statues de Bouddha.

Malheureusement, de nombreuses statues des grottes de Longmen ont été détruites ou vandalisées, principalement au cours du XXe siècle. Certaines parties ont même été retirées des grottes et peuvent être vues dans divers musées tels que le Metropolitan Museum of Art de New York.

Les grottes de Longmen sont un site du patrimoine mondial de l'UNESCO et sont l'une de nos dix meilleures attractions touristiques en Chine.


Grottes de Longmen

Les grottes et niches de Longmen contiennent la plus grande et la plus impressionnante collection d'art chinois de la fin des dynasties Wei du Nord et Tang (316-907). Ces œuvres, entièrement consacrées à la religion bouddhiste, représentent l'apogée de la sculpture sur pierre chinoise.

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Grottes de Longmen

Les grottes et niches de Longmen abritent le plus grand et le plus impressionnant ensemble d'œuvres d'art chinoises des dynasties des Wei du Nord et Tang (316 - 907). Ces œuvres, dont les sujets touchent exclusivement à la religion bouddhiste, représentent l'apogée de l'art chinois de la sculpture sur pierre.

La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

لونغمن

316-907). ل هذه التحف، التي الج اضيعها اً الديانة البوذيّة، الفنّ الصيني للنحت على الصخر.

source : UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

source : UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Ещерные рамы Лунмэнь

Гроты и каменные ниши Лунмэнь содержат крупнейшее и наиболее впечатляющее собрание китайского искусства, относимое к периоду правления династий Северная Вэй и Тан (316-907 гг.). ти произведения, неразрывно связанные с религией буддизма, емонстрируют расцвет искусства резьбы по камню в в.

source : UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Grutas de Longmen

Las grutas y nichos de Longmen albergan el mayor y más impresionante conjunto de obras de arte de la dinastía de los Wei del Norte y la dinastía Tang (316-907). Inspiradas exclusivamente por la religión budista, estas obras son una magnífica muestra del apogeo del arte de la escultura rupestre en Chine.

source : UNESCO/ERI
La description est disponible sous licence CC-BY-SA IGO 3.0

Longmen grotten

De grotten en nissen van Longmen bevatten de grootste en meest indrukwekkende verzameling van de Chinese kunst van de noordelijke Wei en Tang Dynastieën (316 tot 907). De kunst est geheel gewijd aan de boeddhistische religie en vormt het hoogtepunt van het Chinese steenhouwen. De grotten liggen 12 kilomètres dix zuiden van de Chinese stad Luoyang. Au total zijn er 2.345 nissen de grotten geteld. Ze omvatten meer dan 100.000 boeddhistische sculpturen, 2.500 gedenkstenen en graveringen en meer dan 60 boeddhistische pagodes. De oudste en grootste grot est Guyangdong. Hierin bevinden zich drie meer dan levensgrote boeddhistische standbeelden: Sakyamuni, met twee bodhisattvas aan zijn zij.

  • Anglais
  • français
  • arabe
  • Chinois
  • russe
  • Espanol
  • Japonais
  • néerlandais

Valeur universelle exceptionnelle

Brève synthèse

Les grottes de Longmen, situées des deux côtés de la rivière Yi au sud de l'ancienne capitale de Luoyang, dans la province du Henan, comprennent plus de 2 300 grottes et niches creusées dans les falaises calcaires abruptes sur une longueur de 1 km. Ceux-ci contiennent près de 110 000 statues bouddhistes en pierre, plus de 60 stupas et 2 800 inscriptions gravées sur des stèles. Luoyang était la capitale à la fin de la dynastie Wei du Nord et au début de la dynastie Tang, et la période de sculpture la plus intensive date de la fin du Ve siècle au milieu du VIIIe siècle. Les premières grottes à avoir été creusées à la fin du Ve et au début du VIe siècle dans les falaises de West Hill comprennent Guyangdong et les trois grottes de Binyang, contenant toutes de grandes figures de Bouddha. La grotte de Yaofangdong contient 140 inscriptions enregistrant des traitements pour diverses maladies et affections. Les travaux sur la sculpture de cette grotte se sont poursuivis sur une période de 150 ans, illustrant les changements de style artistique. Les styles sculpturaux découverts dans les grottes bouddhistes de la dynastie Tang aux VIIe et VIIIe siècles, en particulier les sculptures géantes de la grotte de Fengxiansi, sont les exemples les plus représentatifs de l'art des temples rupestres royaux, qui a été imité par des artistes de diverses régions. . Les deux styles d'art sculptural, l'ancien « style de la Chine centrale » et le « grand style Tang » plus tard, ont eu une grande influence dans le pays et dans le monde, et ont apporté d'importantes contributions au développement des arts sculpturaux dans d'autres pays asiatiques.

Critère (i) : Les sculptures des grottes de Longmen sont une manifestation exceptionnelle de la créativité artistique humaine.

Critère (ii) : Les Grottes de Longmen illustrent la perfection d'un art ancien qui jouera un rôle très important dans l'évolution culturelle de cette région d'Asie.

Critère (iii) : Le haut niveau culturel et la société sophistiquée de la Chine de la dynastie Tang sont encapsulés dans les sculptures en pierre exceptionnelles des grottes de Longmen.

Les grottes, les statues de pierre, les stèles et les inscriptions éparpillées dans les collines est et ouest de Longmen ont été bien conservées. La zone du bien et la zone tampon conservent leurs paysages naturels et l'environnement écologique qui existent depuis la fin du Ve siècle. Les œuvres de l'homme et de la nature ont été harmonieusement unifiées et les paysages possèdent une grande intégrité.

Authenticité

Dans l'évolution continue des grottes de Longmen, les éléments esthétiques et les caractéristiques de l'art des temples rupestres chinois, y compris la disposition, les matériaux, la fonction, la technique traditionnelle et l'emplacement, et le lien intrinsèque entre la disposition et les divers éléments ont été préservés et transmis au. De grands efforts ont été faits pour maintenir l'aspect historique des grottes et préserver et transmettre la culture bouddhiste d'origine et ses fonctions spirituelles et esthétiques, tout en adhérant toujours au principe de « conserver l'état historique ».

Exigences de protection et de gestion

En tant que l'un des sites protégés prioritaires de la Chine, les grottes de Longmen ont reçu une protection au niveau national dans le cadre de la Loi de la République populaire de Chine sur la protection des reliques culturelles. Les instruments juridiques locaux tels que le Règlement de la ville de Luoyang sur la protection et la gestion des grottes de Longmen ont assuré le système de protection juridique. L'agence de gestion du ministère de la Culture de la RPC travaille avec l'institut de recherche de la ville de Luoyang et des équipes professionnelles sur la protection, la publicité, l'éducation et la présentation des grottes. L'agence de gestion a rédigé Le plan de conservation des grottes de Longmen, et selon ce plan, les capacités de recherche ont été renforcées, y compris l'analyse du mécanisme de détérioration des grottes, la surveillance environnementale, les matériaux de conservation et les mesures de contrôle. Sur la base des résultats de la recherche sur la capacité d'accueil touristique, la capacité d'ouverture de la zone du bien est efficacement contrôlée les effets négatifs sur le patrimoine causés par différents types de facteurs défavorables ont été minimisés le cadre des grottes est protégé et un équilibre rationnel et efficace entre la protection et la mise en valeur du lieu patrimonial sont maintenues.


Grottes de Longmen, Luoyang

Culte et luttes de pouvoir, illumination et suicide, les 2 300 grottes et niches remplies d'art bouddhiste à Longmen en Chine ont tout vu. Les falaises calcaires abruptes s'étendent sur près d'un mile et contiennent environ 110 000 statues de pierre bouddhistes, 60 stupas (structures hémisphériques contenant des reliques bouddhistes) et 2 800 inscriptions gravées sur des stèles (marqueurs de pierre verticaux).

Le bouddhisme, né en Inde, a été transmis en Chine par intermittence et au hasard. Dès le 1er siècle de notre ère, le bouddhisme a apporté en Chine de nouvelles images, textes, idées sur la vie et la mort, et de nouvelles opportunités d'affirmer son autorité. Le complexe du temple-grotte de Longmen, situé des deux côtés de la rivière Yi (au sud de l'ancienne capitale de Luoyang), est un excellent site pour comprendre comment les dirigeants ont exercé cette religion étrangère pour affirmer l'assimilation et la supériorité.

Dynastie Wei du Nord

Localisation des grottes de Longmen en Chine

La plupart des gravures du site de Longmen datent entre la fin du Ve siècle et le milieu du VIIIe siècle – les périodes des Wei du Nord (386-534 de notre ère) jusqu'aux premières dynasties Tang (618-907 de notre ère). Les Wei du Nord étaient la plus durable et la plus puissante des dynasties chinoises du nord qui régnaient avant la réunification de la Chine sous les dynasties Sui et Tang.

La dynastie Wei a été fondée par des membres de la tribu Tuoba (nomades des frontières du nord de la Chine) qui étaient considérés comme des étrangers barbares par les Chinois Han. L'empereur Wei du Nord Xiao Wen a décidé de déplacer la capitale vers le sud à Luoyang en 494 de notre ère, une région considérée comme le berceau de la civilisation chinoise. Une grande partie de l'élite Tuoba s'est opposée à cette décision et a désapprouvé l'adoption enthousiaste de Xiao Wen de la culture chinoise. Même son propre fils a désapprouvé et a été contraint de mettre fin à ses jours. Au début, l'empereur Xiao Wen et les riches citoyens se sont concentrés sur la construction des quartiers administratifs et judiciaires de la ville. Ce n'est que plus tard qu'ils ont consacré leurs énergies et leurs richesses à la construction de monastères et de temples. Avec tous les efforts déployés pour la ville, la cour a à peine réussi à terminer un temple rupestre à Longmen, la grotte centrale de Binyang.

Entrée de la grotte centrale de Binyang, 508-523 C.E. Grottes de Longmen, Luoyang, Chine, photo : Maite Elorza (CC BY-NC-SA 2.0)

Grotte centrale de Binyang

La grotte centrale de Binyang était l'une des trois grottes commencées en 508 de notre ère. Elle a été commandée par l'empereur Xuan Wu en mémoire de son père. Les deux autres grottes, connues sous le nom de Binyang du Nord et du Sud, n'ont jamais été achevées.

Imaginez être entouré d'une myriade de sculptures peintes en bleu brillant, rouge, ocre et or (la plupart de la peinture a maintenant disparu). En face de l'entrée se trouve le groupe de dévotion le plus important - une pentade (cinq chiffres - voir l'image ci-dessous).

Pentad, Grotte centrale de Binyang, 508-523 C.E., Grottes de Longmen, Luoyang, Chine, photo : Miguel Discart (CC BY-SA 2.0)

Draperie, Bouddha central (détail), Grotte centrale de Binyang, 508-523 CE. Grottes de Longmen, Luoyang, Chine, photo : Dennis Kruyt (CC BY-NC-SA 2.0)

Bodhisattvas et disciples, Central Binyang Cave, 508-523 C.E., Longmen Caves, Luoyang, Chine, (photo : jordan pickett, CC BY-NC-SA 2.0)

Le Bouddha central, assis sur un trône de lion, est généralement identifié comme Shakyamuni (le Bouddha historique), bien que certains érudits l'identifient comme Maitreya (le Bouddha du futur) sur la base du mudra "donneur" - un geste de la main associé à Maitreya. Il est assisté de deux bodhisattvas et de deux disciples, Ananda et Kasyapa (les bodhisattvas sont des êtres éveillés qui ont retardé leur entrée au paradis afin d'aider les autres à atteindre l'illumination).

La robe monastique du Bouddha est rendue comme si elle était cachée sous lui (image ci-dessus). Des ondulations de plis cascadent sur le devant de son trône. Ces motifs linéaires et abstraits sont typiques du style mature des Wei du Nord (comme on le voit également dans cette statue en bronze doré des bouddhas Shakyamuni et Prabhutaratna, de 518 de notre ère). Les corps aplatis et allongés des bodhisattvas Longmen (image de gauche) sont cachés sous des jupes soigneusement plissées et évasées. Les bodhisattvas portent des foulards drapés, des bijoux et des couronnes à motifs floraux. Leurs visages doux et souriants sont rectangulaires et allongés.

Plafond de Lotus avec des divinités célestes (détail), Grotte centrale de Binyang, dynastie Wei du Nord, premier quart du VIe siècle

La sculpture en bas relief recouvre les murs latéraux, le plafond et le sol. Des auréoles finement ciselées soutiennent les images. Le halo du Bouddha principal s'étend jusqu'à fusionner avec une sculpture de lotus au milieu du plafond, où les divinités célestes semblent flotter du ciel avec leurs foulards traînant. Contrairement au style Wei du Nord vu sur la pentade, la décoration de surface sinueuse et dynamique affiche le style chinois. Les artisans Wei du Nord ont réussi à marier deux esthétiques différentes dans un temple rupestre.

Deux sculptures en relief de processions impériales (ci-dessous) flanquaient autrefois la porte de l'entrée de la grotte. La procession de l'empereur est au Metropolitan Museum, tandis que la procession de l'impératrice est au Nelson-Atkins Museum. Ces reliefs commémorent très probablement des événements historiques. Selon les archives, l'impératrice douairière a visité les grottes en 517 de notre ère, tandis que l'empereur était présent pour la consécration du Binyang central en 523 de notre ère.

L'empereur Xiaowen et sa cour, v. 522-23, Chine, dynastie Wei du Nord, calcaire avec traces de pigment, 82″ x 12′ 11″ / 208,3 x 393,7 cm (The Metropolitan Museum of Art)

Procession d'offrande de l'impératrice en tant que donatrice avec sa cour, v. 522 C.E., calcaire fin gris foncé, 80″ x 9′ 1 1/2″ / 203,2 x 278,13 cm (Nelson Atkins Museum)

Ces reliefs sont la preuve la plus tangible que les artisans Wei du Nord ont magistralement adopté l'esthétique chinoise. Le style des reliefs peut s'inspirer de la peinture profane, car les figures paraissent toutes très gracieuses et solennelles. Ils sont vêtus de robes de cour chinoises et ont l'air véritablement chinois - mission accomplie pour les Wei du Nord !

Dynastie Tang

La dynastie Tang (618-907 de notre ère) est considérée comme l'âge du « bouddhisme international ». De nombreux moines chinois, indiens, d'Asie centrale et d'Asie de l'Est ont voyagé à travers l'Asie. Les centres du bouddhisme en Chine ont été revigorés par ces voyages, et d'importants développements dans la pensée et la pratique bouddhistes ont pris naissance en Chine à cette époque.

Temple Fengxian

Cet imposant groupe de neuf images monumentales sculptées dans le calcaire dur et gris du temple Fengxian à Longmen est une démonstration spectaculaire de style et d'iconographie innovants. Parrainées par l'empereur Gaozong et son épouse, la future impératrice Wu, les sculptures en haut-relief sont largement espacées en demi-cercle.

Bouddha Vairocana central entouré de chaque côté d'un moine, bodhisattva, roi céleste, d'un Vajrapani (porte-éclair), 673-75 de notre ère, dynastie Tang, calcaire, Luoyang, province du Henan, (photo : Kevin Poh, CC BY 2.0)

Le Bouddha central Vairocana (plus de 55 pieds de haut, y compris son piédestal) est flanqué de chaque côté d'un bodhisattva, d'un roi céleste et d'un porte-éclair (vajrapani). Vairocana représente le Bouddha primordial qui génère et préside à tous les Bouddhas des univers infinis qui forment la cosmologie bouddhiste. Cette idée - du pouvoir d'une divinité suprême sur toutes les autres - résonnait dans le vaste empire Tang qui était dominé par l'empereur à son sommet et soutenu par ses subordonnés. Ces sculptures monumentales reflètent intentionnellement la situation politique. La dignité et la présence imposante de Bouddha et l'apparence somptueuse de ses bodhisattvas qui l'accompagnent sont significatives dans ce contexte.

Bouddha Vairocana, moines et bodhisattvas, 673–75 de notre ère, dynastie Tang, calcaire, Luoyang, province du Henan, (photo : Sanjay P. K., CC BY-NC-ND 2.0)

Le Bouddha, les moines et bodhisattvas (ci-dessus) affiche une nouvelle modélisation plus douce et plus ronde et des expressions faciales sereines. En revanche, les gardiens célestes et les vajrapani sont plus attachants et animés. Remarquez la musculature réaliste des gardiens célestes et les poses énergiques des vajrapani (au dessous de).

Vaiśravana, l'un des quatre rois célestes, est à gauche (indiqué par le stupa dans sa main droite). Les Vajrapāṇi (à droite) sont des êtres spirituels qui brandissent la foudre, 673-675 de notre ère, dynastie Tang, calcaire, Luoyang, province du Henan, (photo : Sanjay P. K. CC BY-NC-ND 2.0)

Temple de Kanjing

Arhats, Temple Kanjing, Grottes de Longmen, Luoyang, Chine

Arhats (détail), Temple Kanjing, Grottes de Longmen, Luoyang, Chine

Le réalisme de la dynastie Tang, qu'il soit charnu ou ratatiné, digne ou léger, est exposé dans le temple de la grotte Kanjing à Longmen. Ici, nous voyons des représentations précises des individus. Ce temple a été créé vers 690-704 de notre ère sous le patronage de l'impératrice Wu.

Dans les images d'arhats (dignes moines qui ont avancé très loin dans leur quête des Lumières), qui tapissent les murs, le sculpteur a cherché à créer un réalisme intense. Bien qu'ils soient encore mortels, les arhats sont capables d'actes extraordinaires à la fois physiques et spirituels (ils peuvent se déplacer librement dans l'espace, comprendre les pensées des gens et entendre les voix de locuteurs éloignés). Vingt-neuf moines forment une procession autour du périmètre de la grotte, reliant le sujet à l'intérêt croissant pour le bouddhisme Chan (l'école de méditation) encouragé à la cour par l'impératrice elle-même. Ces portraits relatent la lignée des grands patriarches qui ont transmis la doctrine bouddhique.

Souveraineté et iconographie

Les dirigeants étrangers des Wei du Nord, aspirant à l'assimilation et au contrôle, ont utilisé les images bouddhistes pour l'autorité et le pouvoir. Les dirigeants de la dynastie Tang ont prospéré pendant l'âge d'or de la Chine, affirmant leur souveraineté à l'aide de l'iconographie bouddhiste. Aujourd'hui, vous pouvez visiter les superbes vestiges de calcaire à Luoyang, New York et Kansas City.

L'auteur tient à remercier son professeur, le professeur Angela Howard.

Ressources additionnelles:

Temples

Il y a plusieurs temples aux grottes de Longmen. Parmi les plus importants, citons le temple Xiangshan, le temple du jardin Bai et le tombeau de Bai Juyi. [9] D'autres sont le temple Tongle, commencé sous les temples de l'empereur Mingyuan Lingyan et Huguo, sous le temple de l'empereur Wencheng Tiangong, sous le temple Xiaowen et Chongfu, sous Qianer. [14]

Temple de Xiangshan

Le temple Xiangshan est l'un des plus anciens des dix temples de Longmen. Il est situé dans la partie médiane de la colline est. Le nom « Xiangshan » est dérivé du nom des épices « Xiangge » que l'on trouve abondamment sur ces pentes de collines. Il a été reconstruit quelque temps en 1707, pendant le règne de la dynastie Qing, sur le modèle d'un ancien temple qui existait là-bas. L'administration des grottes de Longmen a agrandi le temple en 2002, en ajoutant le « beffroi, la tour du tambour, la salle de l'aile, la salle de Mahavira et la salle des neuf personnes, dix-huit Arhats, la villa de Jiang Jieshi et Soong Mei-ling ». Les nouveaux ajouts comprenaient des promenades en planches, un mur composé et une nouvelle porte à l'extrémité sud du temple. [9]

Temple du jardin Bai

Le jardin Bai est un temple situé sur le pic Pipa, au nord de la colline est (colline Xiangshan). Il a été reconstruit en 1709 par Tang Youzeng de la dynastie Qing. Le temple est entouré d'une épaisse végétation de pins et de cyprès. [9]

Tombeau de Bai Juyi

Le tombeau de Bai Juyi sur la rive est est celui du célèbre poète de la dynastie Tang qui vécut à Luoyang au cours de ses dernières années. Le tombeau est situé au sommet de la colline. Il est approché de la rive ouest après avoir traversé un pont sur la rivière Yi. La tombe est un monticule de terre circulaire de 4 mètres de hauteur avec une circonférence de 52 mètres. Le tombeau mesure 2,80 mètres de haut et porte le nom du poète inscrit comme Bai Juyi. [9]


Outre les cinq premières grottes, la Chine compte une pléthore de grottes plus petites.

Grottes de Tiantishan

Sur la route de la soie, c'est dans le comté de Wuwei. Il a été construit entre les années 412 et 439 de notre ère. Tianti signifie "échelle céleste", tandis que shan signifie "montagne". Le site est un nid d'abeilles à trois couches de 17 grottes. La plus grande grotte mesure 30 mètres de hauteur, 19 mètres de largeur et 16 mètres de profondeur. Il possède une statue de Sakyamuni de 15 mètres de haut et 10 mètres de large, ainsi que des grottes et des peintures murales plus petites à la périphérie. Certaines des ruines du site ont été récupérées pour être préservées par des experts. Pour protéger les grottes des dégâts des eaux, le gouvernement local a construit un barrage de 10 mètres de haut.

Grottes de Yulin

Dunhuang est à 160 kilomètres. La rivière Yulin, qui traverse le site et sépare les deux falaises à partir desquelles les grottes ont été creusées, doit son nom aux ormes éponymes qui la bordent. Il y a 250 statues polychromes et 4 200 mètres de peintures murales dans les 42 grottes, qui datent des dynasties Tang aux Yuan (VIIe au XIVe siècles). Le site a été l'un des premiers à être classé site historique et culturel national majeur en 1961.

Grottes de Tianlongshan

Les grottes de Tianlongshan se trouvent à 40 kilomètres au sud-ouest de Taiyuan, dans la province centrale du Shanxi. Les grottes de la chaîne de montagnes Tianlongshan (également connue sous le nom de montagne du dragon céleste) font partie d'un complexe de grottes bouddhistes bien connu qui date des dynasties Wei de l'Est (534 & ndash550 CE) et Qi du Nord (550 & ndash 577 CE) à la période Tang (618&ndash907 CE). Le complexe de grottes est composé de huit grottes sur la montagne orientale et de treize grottes sur la montagne occidentale. Ces grottes abritent de l'art bouddhiste d'importance historique, notamment des sculptures et des gravures de Bouddha, de bodhisattvas et d'autres divinités. Les sculptures, cependant, ont été gravement endommagées au début du XXe siècle, de nombreuses têtes de statue ayant été perdues.


Grottes de Longmen

Les grottes de Longmen de renommée mondiale sont situées à 12 km au sud de Luoyang. Ici, deux montagnes, à savoir East Hill (Mt. Xiangshan) et West Hill (Mt. Longmen), s'affrontent avec la rivière Yi qui les traverse vers le nord, tout comme une paire de tours de porte chinoises. Ainsi, pendant les dynasties Zhou et Qin, elle s'appelait "Yi Que" (Porte de la rivière Yi). Plus tard, lorsque les Sui ont établi leur capitale à Luoyang, la porte du palais faisait juste face à Yi Que, d'où le nom "Longmen" qui signifie "Porte du Dragon".

S'étendant sur plus de 1 000 mètres sur les collines le long de la rivière Yi, les grottes de Longmen, ainsi que les grottes de Mogao à Dunhuang (province du Gansu) et les grottes de Yungang (province du Shanxi), sont réputées comme les trois plus grands trésors de sculptures en pierre de Chine. L'année où les falaises ont été alvéolées de grottes et de grottes. En 2000, les grottes de Longmen ont été classées par l'UNESCO comme site du patrimoine culturel mondial.

Les grottes de Longmen ont été sculptées et ciselées pour la première fois vers 493 après JC lorsque la capitale de la dynastie des Wei du Nord (386-534) a été déplacée de Datong à Luoyang. La construction entière des grottes de Longmen a duré plus de quatre cents ans à travers les dynasties du Nord, la dynastie Sui, la dynastie Tang et jusqu'à la dynastie Song. Aujourd'hui, il y a encore 2345 grottes et niches, 100 000 images bouddhistes d'une taille allant de 2 cm à 17,14 mètres, plus de 2800 tablettes gravées et 43 pagodes bouddhistes à East Hill et West Hill. Au total, 30 % datent de la dynastie Wei du Nord, 60 % de la dynastie Tang et les 10 % restants d'autres périodes.

'Chefs-d'œuvre des grottes de Longmen'

'Temple Fengxian (Temple d'adoration des ancêtres)'

S'étendant le long de la falaise abrupte du côté sud de West Hill, le temple Fengxian, également nommé Grand Vairocana Buddha Niche, est la plus grande grotte de Longmen. Mesurant 35 mètres de large et 39 mètres de long, cette grotte a été creusée il y a plus de 1300 ans (de 672 à 675 après JC) pendant la dynastie Tang. Lors de sa construction, toute la grotte était couverte d'un toit et fermée des éléments naturels. Aujourd'hui, le toit a disparu et les sculptures se détachent à l'air libre.

Les falaises étaient alvéolées de grottes et de grottes. Bouddha Vairocana est le Bouddha en chef, dans le temple Fengxian Figures en pierre sur le mur nord du temple Fengxian. Le visage du Vajra sur le mur nord du temple Fengxian

La statue la plus extraordinaire du temple Fengxian est le Grand Bouddha Vairocana, qui mesure 17,14 mètres de haut avec sa tête de 4 mètres de long et son oreille de 1,9 mètre de large. Assis au milieu de la niche, ce Bouddha colossal montre une combinaison parfaite d'intégrité morale, d'émotions délicates, d'esprit large et d'apparence élégante. Ses lèvres sont légèrement retroussées et sa tête un peu baissée, un léger sourire la fait ressembler à une femme d'âge moyen sagace et bienveillante que vous respecteriez mais ne craindriez pas.

On dit que la statue a été modelée sur le visage de l'impératrice Wu Zetian, donc les gens l'appellent aussi la statue de l'impératrice Wu Zetians. De plus, en raison de l'expression faciale plus douce, cette statue est réputée comme la "Mona Lisa orientale", la "Vénus orientale" et la "Mère de la Chine".

De chaque côté, le Bouddha est flanqué d'un Ananda, d'un Bodhisattva, d'un Roi céleste et d'un Vajra. Des deux disciples (Ananda), l'un a l'air prudent et expérimenté, et l'autre docile et pieux. Les deux Bodhisattvas sont tous habillés avec des vêtements splendides et une apparence digne. À côté d'eux se trouve le roi céleste tenant la pagode divine et debout sur un fantôme tandis que les Vajras ont l'air indisciplinés et féroces.

Roi céleste sur le mur nord du temple Fengxian Démon piétiné sous la nourriture du roi céleste L'Ananda est debout sur un siège de lotus.

L'assemblage présenté dans le temple Fengxian était très courant pendant la dynastie Tang et est considéré comme le chef-d'œuvre de la sculpture bouddhiste de cette période.

La vue intérieure de la grotte de LianhuaLa grotte de Guyyang, sculptée entre 495 et 575 après JC, est considérée comme la plus ancienne des grottes de Longmen. Basée sur une grotte calcaire naturelle, cette grotte est la grotte la plus importante de la série et représente la plus haute compétence de sculpture, de peinture rupestre et d'architecture des Wei du Nord.

Utilisant le style qui prévalait dans le nord de Wei, le Bouddha en chef est assis dans sa méditation sur un autel avec deux lions à ses pieds, et semble délicat et réaliste.

Sur les "vingt calligraphies" de Long Men, 19 se trouvent dans cette grotte. Le contenu de la grotte est d'une grande valeur pour l'étude de la sculpture, de la peinture et de l'architecture de la période Wei du Nord.

Le Bouddha en chef - Sakyamuni dans la grotte de LianhuaCette grotte a été ainsi nommée parce qu'il y a une grande et belle fleur de lotus sur son plafond.

Cette grotte a été creusée vers 527 après JC à la fin de la dynastie Wei du Nord. Une statue de Sakyamuni, en tant que Bouddha en chef, est enchâssée dans cette grotte. Adoptant une position debout, cette statue mesure 5,1 mètres de haut et a le visage et un avant-bras endommagés.

Dans cette grotte, il y a aussi de nombreuses niches décorées de fines sculptures de cordes colorées, de nuages, de fleurs de lotus, de motifs géométriques, etc. Sur le plafond de la grotte, il y a une grande fleur de lotus entourée de figures d'Apsaras en relief, qui sont minces, gracieuses et vives . Cette grotte est nommée en l'honneur de cette jolie fleur.

Une vue générale à l'extérieur des trois grottes de BinyangLa grotte de Binyang est une autre grotte bien connue. La construction de cette grotte a duré 24 ans et est considérée comme la plus longue de toutes les grottes.

Cette grotte se compose de trois grottes, à savoir les grottes du milieu, du sud et du nord de Bingyang. C'est la plus splendide des grottes de la dynastie Wei du Nord.

La grotte du milieu de Binyang est la plus importante des trois. Il a été construit de 500 à 523 après JC. Avec un toit voûté, la grotte du milieu mesure 12 mètres de long, 10,9 mètres de large et 9 mètres de haut. Le Bouddha principal, Sakyamuni, est assis au milieu avec un disciple et un Bodhisattva de chaque côté.

Il y avait autrefois deux énormes sculptures en relief dans la grotte représentant les grandes scènes des cérémonies d'adoration de l'empereur Xiaowen et de sa femme. Mais, plus tard, ceux-ci ont été volés et sont maintenant hébergés respectivement par des musées du Texas et de New York.

Le Bouddha en chef - Amitabha dans la grotte de Binyang du nordLe Bouddha en chef - Sakyamuni dans le mur principal de la grotte de Binyang du milieuLe Bouddha en chef - Amitabha dans la grotte de Binyang du sud Des reliefs délicats à l'intérieur de la grotte de Binyang du nord la grotte du milieu Binyang, les grottes de Longmen

'Grotte de Wanfo (Grotte des dix mille bouddhas)'

Construite en 690 après JC pendant la dynastie Tang, cette grotte visait à montrer le bienfait de l'empereur Gaozong et de l'impératrice Wu Zetian et de leurs enfants. La grotte tire son nom des plus de 15 000 minuscules statues de Bouddha sculptées sur ses murs sud et nord.

Flanquée de quatre gardes et de deux Bodhisattvas des deux côtés, la principale statue bouddhiste est assise sur une base de lotus octogonale, et a un visage dodu, des yeux paisibles et un geste intrépide.

Scène à l'extérieur de la grotte de Wanfo Plus de 15 000 minuscules statues de Bouddha ont été sculptées sur les murs sud et nord. Le Bouddha en chef, Amitabha, les jambes croisées, est assis sur un siège octogonal en fleur de lotus.

The main Buddha - Amitabha sits on a square seat in Qianxi TempleOn the back wall of this cave are 54 lotus flowers, each with a Bodhisattva of different countenances on it. In the southern niche outside the cave stands an 85-cm-tall statue of Avalokiteshvara Bodhisattva. Holding a pure water bottle in her left hand and a horsetail whisk in the right hand, the Bodhisattva looks demure and reserved with a well-shaped figure.

Qianxi Temple, also called Zhaifutang Hall, is located in the northern end of the West Hill. Constructed during the reign of Emperor Gaozong of the Tang Dynasty, this cave measures about 9 meter in height, width and depth. The chief Buddha of this cave, Amitabha Buddha is sitting in the exact center with two disciples on either side.

Value of Longmen Grottoes

Exquisitely caved and beautifully shaped with a vivid and delicate appearance, the Longmen Grottoes are known as a bright pearl in the artistic treasure house of the sculptures of the world. Although often referred to as a perfect art representation of Buddhist culture, the Longmen Grottoes at the same time reflect political, economic, and cultural states in ancient China. It gives us historical data for the researching of ancient religion, arts, architecture, calligraphy, music, dress, and medicine. Therefore, it has been considered to be a large scale stone-carved art museum.

The stone stele engraved in the Northern Song contains the most famous epigraph in Longmen GrottoesThe costume and decorations of the attending bodhisattva, Fengxian TempleThe lotus seat on which the Bodhisattva stand, Fengxiansi

'Protection and Conservation of Longmen Grottoes'

The destroyed statue of Ananda in LongmenAlthough much of the site has been well preserved, during its long history, some parts were damaged by erosion and vandalism. Numerous crevices in the rock bases cause some caves to become unstable or even to collapse, thus damaging the sculptures. Saline sediments resulting from acid rain, train and automobile vibrations and natural disasters have also affected the site. For the sake of protecting the valuable treasure house, the central and local governments are endeavoring to improve the environment of the the scenic area.

Removal of the restaurants and shopping stalls from inside the scenic area. * Resettlement of the nearby Longmen Village to make way for the Longmen Grottoes in order to return the ancient site its original surroundings. * Rebuilding the road to reduce tremor and dirt caused by vehicles that affects the Grottoes.


Longmen caves

Nos rédacteurs examineront ce que vous avez soumis et détermineront s'il faut réviser l'article.

Longmen caves, Wade-Giles romanization Lung-men, series of Chinese cave temples carved into the rock of a high riverbank south of the city of Luoyang, in Henan province. The cave complex, designated a UNESCO World Heritage site in 2000, is one of China’s most popular tourist destinations.

The temples were begun late in the Bei (Northern) Wei dynasty (386–534/535), in the Six Dynasties period. Following the transfer of the Bei Wei capital from Pingcheng (present-day Datong, Shanxi province) south to Luoyang in 495, a new series of cave temples was begun there. These were based on the precedent of an ambitious series of caves built in the preceding decades at Yungang.

The Bei Wei caves at Longmen (including the well-known Guyang and Binyang caves) are intimate in scale and display complex iconography that is elegantly crafted into hard stone. The Buddha images—clothed in the costume of the Chinese scholar, with a sinuous cascade of drapery falling over a flattened figure—provide an example of what is known as the Longmen style, in contrast to the blockier Yungang style (voir Northern Wei sculpture).

Construction at the site continued sporadically throughout the 6th century and culminated in the Tang dynasty (618–907) with the construction of a cave shrine, known as Fengxian Si. This truly monumental temple was carved out over the three-year period between 672 and 675. The square plan measures about 100 feet (30 metres) on each side, and a colossal seated Buddha figure upon the back wall, flanked by attendant figures, is more than 56 feet (17 metres) high.


Longmen Grottoes

Category of site: Cultural Site

Brief introduction

These grottoes reflect the heyday of Tang Dynasty culture (618-907).

Located 13 km south of Luoyang, Henan province, the Longmen Grottoes are concentrated on the east and west cliffs of the Yishui River, and stretch for one km. Work started on the grottoes around the year 493, during the Northern Wei Dynasty, and continued for the next 400 years. In total there are 2,345 caves and niches, housing more than 100,000 statues of Buddha, Bodhisattvas and Arhats, together with 2,840 inscribed stone tablets and over 60 stone stupas. Among them, the most representative caves are: Guyang Cave, Binyang Cave, The Lotus (Lianhua) Cave of Northern Wei, Qianxi Temple, Cave of Ten Thousand Buddhas (Wanfuo), Fengxian Temple and Kanjing Temple. The rich collection of statues and figures, most of which can be dated, facilitate the study of the history of Chinese sculpture with precise data.

Large numbers of memorial texts and inscribed stone tablets at the Longmen Grottoes, like the Twenty Gems of Longmen Calligraphy and Zhu Suiliang's stone tablets, are considered rare treasures of Chinese calligraphy. The Zhu Suiliang Inscription, made in 641 in honor of the mother of the fourth son of Emperor Taizong, is one of them.

The Longmen Grottoes was added to the list on November 30, 2000.

Cultural heritage

The grottoes and niches of Longmen contain the largest and most impressive collection of the plastic arts of China in the late period of the Northern Wei Dynasty to the Tang Dynasty.

The grottoes provide information on religion, painting, calligraphy, music, costumes, medicine, construction and foreign relations during this period.

The stone sculptures in the Longmen Grottoes are unique in their blending of religious grandeur and secular touches. Based on the essential concepts and doctrines of Buddhism imported from India, the rock sculptures in the Longmeng Grottoes already begin to assume distinctive Chinese characteristics. The style of the sculpture, the design of the clothing and the facial expressions of the statues, as well as the carving methods all exhibit the pinnacle of development of Chinese grotto art. For example, the 11 Buddha statues in the Binyang Cave, typical Northern Wei carvings, represent a style in transition from the simple and compact depictions in the Yungang Grottoes of Datong, Shanxi province, to the vigorous and realistic Tang Dynasty sculptures.

The Longmen Grottoes reveal the great creativity of Chinese artisans at that time. In the case of statues, differences of personalities were emphasized, with creative means of expression. Among the most famous figures in Buddhism, the serene Sakyamuni, the grave Kasyapa, the brisk Ananda and the muscular Guardian Warriors are all depicted with captivating details and impressive vividness.

Advanced techniques were also applied to achieve expressiveness. For example, in the modeling of large statues, artisans with a keen sense of perspective deliberately amplified the heads of the figures, so as to avoid virtual distortion in the particular shaping of facial features, the Indian method of raising the nose bridge was adopted, and the Greek method of protruding eye pupils was not only borrowed but also enriched by the use of glass material. An exemplary piece is the statue of Vairocana (the Buddha of Great Enlightenment), which is 17.14 meters in height and highly acclaimed as the quintessence of Buddhist sculpture in China.

Calligraphy

The Longmen calligraphic works constitutes an important chapter in the evolution of Chinese calligraphy. Mainly inscribed as memorial articles upon the completion of statues on the walls of caves and niches, they have been passed down for generations as precious remainders of calligraphic styles of that time. Twenty of these inscriptions are the most famous, categorized as the Wei epigraphic genre (weibeiti), a comparatively mature transitional stage of Chinese calligraphy.

Chinese calligraphy is a graphic art of high abstraction. It has developed for over 3,000 years and ranges in style from the meticulously and laboriously inscribed zhuan (seal) characters to the Li (official), Kai (regular) and Xing (semi-cursive) characters, and to the flamboyant and unconstrained Cao (cursive, or grass) characters. Like painting, it is often judged and described by such terms as balance, texture, vitality, energy, bones, wind, and strength. The Longmen calligraphy, mostly in the Wei epigraphic genre, featuring vigorous strokes, medium-slow progression, compact texture, latent energy and immense possibilities for change, has been imitated by many generations of calligraphy lovers.


Voir la vidéo: China. Les grottes de Longmen Longmen shiku (Août 2022).